Image_libre_droit_Famille_capsule2020

Capsules vidéo « Pour mieux comprendre les réalités familiales au Québec »

Quatre chercheures membres du Partenariat de recherche Familles en mouvance présentent les résultats de leurs recherches et discutent avec des personnes qui témoignent de leur vécu en lien avec les réalités familiales étudiées.

Françoise-Romaine Ouellette (INRS) et Carmen Lavallée (Université de Sherbrooke) étudient l’adoption plénière.

Isabel Côté (Université du Québec en Outaouais) aborde les enjeux sociaux et légaux entourant les types de procréation assistée et la diversité des familles québécoises.

Françoise-Romaine Ouellette (INRS) et Laurence Charton (INRS) analysent l’évolution de la nomination de l’enfant par les familles au Québec.

Myriam Simard (INRS) trace le portrait des personnes qui déménagent de la ville à la campagne et explique leurs motivations.

Les chercheures Françoise-Romaine Ouellette (INRS) et Carmen Lavallée (Université de Sherbrooke) partagent les résultats de leurs recherches sur l’encadrement juridique de l’adoption et les enjeux légaux et sociaux de la filiation au Québec. Entre deux (ou plusieurs) héritages familiaux et parfois culturels, la situation des familles adoptives soulève des questions quant à la filiation et à la transmission familiale. Les chercheures en discutent avec des parents adoptants et des enfants adoptés qui partagent leur histoire.

La chercheure Isabel Côté (Université du Québec en Outaouais) aborde les enjeux sociaux et légaux entourant les types de procréation assistée. La procréation assistée est aujourd’hui au cœur de plusieurs projets parentaux, notamment ceux de certains couples de même sexe. La chercheure en discute avec un couple qui aborde son expérience de procréation médicalement assistée, son choix de faire appel à un donneur de gamètes connu et le rôle du donneur envers l’enfant.

Les chercheures Françoise-Romaine Ouellette et (INRS) et Laurence Charton (INRS) retracent l’évolution des pratiques de nomination des enfants par les familles au Québec. Le choix du nom de l’enfant a longtemps fait l’objet d’un consensus social dans la société québécoise. Comme partout ailleurs, le Québec a vu les pratiques de nomination se diversifier radicalement au cours des dernières années. Les chercheures en discutent avec des parents qui témoignent de la diversité des stratégies adoptées pour nommer leur(s) enfant(s) et des raisons qui ont motivé leur décision.

La chercheure Myriam Simard (INRS) trace le portrait des personnes qui déménagent de la ville à la campagne et explique leurs motivations. Deux personnes ayant fait le saut de la ville vers un village témoignent de leur expérience d’intégration, dans leur nouveau milieu et au sein de la population locale.

© 2015 Partenariat de Recherche Familles en Mouvance.
Haut
Suivez-nous :