clasped-hands-541849_640

Immigrer et se disputer

Que nous apprennent les «chicanes» de couple sur la famille?

Conférence-midi du Partenariat Familles en mouvance

.

Le Partenariat accueille la chercheure Marie-Eve Paré pour discuter des résultats de sa recherche postdoctorale, effectuée au sein des équipes du Partenariat Familles en mouvance et du Partenariat Séparation parentale recomposition familiale, sur le rapport au droit des couples immigrants en instance de séparation. La conférence portera spécifiquement sur les dynamiques de gestion des conflits familiaux et sur les stratégies mobilisées par les femmes immigrantes avant de recourir au droit.

La conférence, ouverte à tous, se déroulera entièrement en ligne via la plateforme ZOOM : https://INRS.zoom.us/j/95225393031


Résumé de la conférence

Universelle, mais culturellement diversifiée, la famille est le siège de multiples dimensions du social tel que l’attachement émotionnel, les relations de pouvoir, la subsistance économique ou encore la définition des droits et devoirs. Ancrée dans le quotidien, cette institution complexe contribue substantiellement au processus de transmission culturelle et de socialisation des personnes et des groupes. En référence à cette approche anthropologique et holistique de la famille, cette présentation propose d’analyser les processus de (re)construction de la famille en contexte post-migratoire. En effet, en raison des défis du parcours d’intégration, la famille se trouve au premier plan des changements vécus par ses membres, se trouvant à être à la fois une source de réconfort et de tensions. Aussi, il s’agira de déconstruire les mécanismes de résolution de conflits conjugaux de familles d’origine africaine à Montréal et ainsi mieux comprendre les stratégies et les ressources mobilisées par les couples en lien avec leur expérience migratoire. En prenant appui sur les conflits, nous souhaitons mettre en lumière les transformations à l’échelle des pratiques et des représentations dans un environnement internormatif, et ainsi peut-être mieux comprendre les processus sous-jacents au dynamisme des familles.

 

Rejoindre la conférence

Chercheure postdoctorale

Marie-Eve Paré est actuellement chercheure postdoctorale à l’Université McGill au sein de la division de psychiatrie sociale et transculturelle. Détentrice d’un doctorat en anthropologie de l’Université de Montréal, la chercheure se spécialise notamment dans l’étude de la parenté et du juridique. Ses recherches doctorales, conduites au Burkina Faso, lui ont permis de développer une expertise sur les adaptations des organisations sociales et sur l’impact de la pluralité normative dans les conflits quotidiens. Une spécialisation qui se bonifie maintenant de ses nouveaux projets en contexte québécois.

.

.Marie_Eve_Pare2

.

© 2015 Partenariat de Recherche Familles en Mouvance.
Haut
Suivez-nous :