Adoption intrafamiliale

Atelier-conférence

Partenariat de recherche Familles en mouvance

.

Le Partenariat de recherche Familles en mouvance vous convie à un atelier-conférence sur le thème de l’adoption intrafamiliale, un phénomène commun, mais mal documenté. Au terme d’une recherche exploratoire dans la région de Sherbrooke qui a mené à l’analyse de 1172 dossiers judiciaires et d’une vingtaine d’entretiens auprès de différents acteurs de ce type d’adoption (professionnels et parents adoptants), les chercheures Carmen Lavallée (droit, Université de Sherbrooke) et Françoise-Romaine Ouellette (INRS), proposent un retour-réflexif sur leurs résultats via une activité scientifique interactive, où l’auditoire est appelé à participer activement aux échanges (réponse à un sondage, périodes de discussion, partage d’analyse de recherche, etc.).

Les adoptions intrafamiliales : une réalité invisible?
En 2007, le Groupe de travail sur le régime québécois de l’adoption, mandaté pour rendre compte du profil des personnes ayant recours au adoptions intrafamiliales, s’est buté à un mur alors qu’il constate le manque de données sur ce type d’adoption. En effet, il est actuellement impossible de savoir précisément le nombre d’adoptions intrafamiliales prononcées chaque années au Québec, le profil des personnes y ayant recours ainsi que les raisons qui le motive. Alors que les adoptions internationales sont comptabilisées par le Secrétariat à l’adoption internationale (SAI) et que la DPJ tient des statistiques sur les adoptions pour lesquelles elle agit à titre d’intermédiaire, il n’existe aucun mécanisme de recensement pour les adoptions intrafamiliales, souvent effectuées sans intermédiaire avec le seul consentement des personnes concernées.



Parution d’un ouvrage
Paru il y a un peu moins d’un an, l’ouvrage « Comprendre la filiation et la parenté à travers le prisme de l’adoption » expose les résultats de l’étude sur les adoptions intrafamiliales de manière à retracer leur évolution depuis les années 1953 à ce jour, tout en ré-inscrivant les pratiques observées dans le contexte plus large des transformations de la famille et du droit familial. Une partie du livre est aussi consacrée aux enjeux juridiques et sociaux mis en lumière par les résultats de l’étude.

L’atelier-conférence aura lieu le mercredi 16 juin 2021 de 10h00 à 11h30
Inscription obligatoire via le formulaire ci-dessous

Les chercheures

Carmen Lavallée

Carmen Lavallée est docteure en droit (Université Jean Moulin Lyon 3). Elle est professeure titulaire à la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke où elle enseigne le droit de la famille et les droits de l’enfant. Ses intérêts de recherche portent sur la protection de l’enfant privé du soutien de sa famille en droit interne et en droit international, et plus précisément sur l’adoption et la filiation. Elle est chercheure régulière au Partenariat de recherche Familles en mouvance.

Françoise-Romaine Ouellette

Françoise-Romaine Ouellette est anthropologue (Ph. D., Université de Montréal). Elle a été professeure titulaire au Centre Urbanisation Culture et Société de l’Institut national de la recherche scientifique jusqu’en août 2016. Ses intérêts de recherche portent sur l’adoption, la filiation et les transformations de la famille. Elle est membre du Partenariat de recherche Familles en mouvance et en a assumé la direction de 2004 à 2012.

.

Formulaire d'inscription


© 2015 Partenariat de Recherche Familles en Mouvance.
Haut
Suivez-nous :