Réflexions autour de la notion de précarité

Utilisations de l’information de Naitre et grandir par des mères au faible statut socioéconomique

Conférence-midi du Partenariat Familles en mouvance

.

.

.Le Partenariat accueille les chercheures Balia Fainstein, coordonnatrice de recherche du département de Médecine de famille de l’Université McGill et Annabelle Ponsin, candidate au doctorat en sociologie à l’Université du Québec à Montréal pour discuter des résultats d’une étude portant sur l’usage du site web de référence Naître et grandir, par des mères au faible statut socioéconomique.

Résumé de la conférence

Fondée sur l’expérience et le point de vue des mères ayant un faible statut socioéconomique, soit un faible niveau de revenu et d’éducation, l’étude partenariale faisant l’objet de la présente communication vise à identifier les utilisations et les effets de l’information du site web Naître et grandir sur la vie parentale de cette population. Cette communication présente dans un premier temps les grandes lignes de cette étude. Dans un second temps, elle s’attarde sur la notion de précarité. Cette dernière, qui a émergé dès la collecte de données, s’établit comme une notion clef pour saisir sous un nouvel angle la dimension théorique, empirique et partenariale de cette étude. En effet, l’analyse des données a montré que la précarité n’est pas gravée dans le marbre, elle évolue au fil d’un ensemble de stratégies déployées par les participantes. Cette agentivité modifie l’usage de l’information, qui doit être examiné en tant qu’outil mobilisé stratégiquement par ces femmes pour faire face à leur précarité.

La conférence aura lieu en ligne le vendredi 12 novembre 2021 de 12h00 à 13h30

Pour assister à la conférence : https://INRS.zoom.us/j/81073792835


Balia Fainstein est titulaire d’un PhD en sociologie (Université du Québec à Montréal). Ses travaux scientifiques concernent l’alimentation, l’immigration et les femmes. Présentement coordonnatrice de recherche à l’Université McGill (département de médecine familiale), elle participe, sous la direction du Dr. Pierre Pluye MD PhD à une recherche qualitative portant sur l’utilisation des informations du site web Naître et grandir par les mères de jeunes enfants (0-8 ans) ayant un faible statut socioéconomique.



Annabelle Ponsin est candidate au doctorat de sociologie et chargée de cours à l’UQAM, se spécialise dans des approches qualitatives et ethnographiques. Dans une perspective féministe, elle analyse, dans ses propres recherches, les normes contemporaines de l’intimité, du familial, des conjugalités et de l’immigration. Comme agente de recherche, elle analyse les enjeux de santé des femmes dans un contexte de précarité. Pour poursuivre et partager la réflexion au-delà du milieu universitaire, elle monte des projets de médiation culturelle sur le chez-soi et l’immigration dans des musées et des espaces publics.


Avec la collaboration de Sonia Vincent Ouellet et Julie Delisle – citoyennes-partenaires.
© 2015 Partenariat de Recherche Familles en Mouvance.
Haut
Suivez-nous :