«On en parle aux enfants ou pas?»

Perspectives des parents polyamoureux ou en couple ouvert concernant le dévoilement de leur mode relationnel

Conférence-midi du Partenariat Familles en mouvance

.

.

Le Partenariat accueille Milaine Alarie, professeure associée au centre Urbanisation Culture Société de l’Institut national de la recherche scientifique, et Morag Bosom candidate au doctorat à l’Université du Québec à Montréal, pour discuter des résultats d’une étude portant sur le dévoilement aux enfants du mode relationnel de parents polyamoureux ou en couple ouvert.

Résumé de la conférence

Malgré l’injonction culturelle à la monogamie, de récentes études montrent qu’une proportion non-négligeable de Canadien.ne.s ont adopté la non-monogamie consensuelle — tel que le polyamour ou la relation ouverte — comme mode relationnel. Si on constate que plusieurs d’entre eux ont des enfants, leurs expériences vécues sont encore très peu documentées. À partir de 34 entrevues semi-dirigées menées auprès de parents canadiens investis dans des relations ouvertes ou polyamoureuses et de leurs partenaires, les chercheures abordent le dévoilement du mode relationnel aux enfants, tel que vécu par les parents. Plus précisément, elles explorent les raisons qui sous-tendent le choix des parents d’informer (ou non) leurs enfants de leur mode relationnel et d’intégrer leurs partenaires intimes dans leur vie familiale. Cette étude apporte un regard novateur sur la famille et met en lumière les tensions auxquelles font face les parents qui défient la mononormativité, alors qu’ils tentent de conjuguer non-monogamie consensuelle et famille.
 

 

La conférence aura lieu en ligne le jeudi 27 janvier 2022 de 12h00 à 13h30

                                                                                                      Pour assister à la conférence : https://INRS.zoom.us/j/3425365570


 
Milaine Alarie est professeure associée au centre UCS de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS-UCS) et chercheure collaboratrice au partenariat de recherche Familles en mouvance. Elle détient un doctorat et une maîtrise en sociologie, ainsi qu’un diplôme de baccalauréat en études des femmes. À travers ses recherches, elle s’intéresse aux enjeux en lien avec la sexualité, les relations amoureuses et la famille. Ses plus récents travaux portent sur les reconfigurations conjugales et familiales dans le contexte de la non-monogamie consensuelle, à la fois du point de vue des parents polyamoureux ou en couple ouvert que de la perspective des enfants grandissant dans ce contexte.


 


 
Morag Bosom détient une maîtrise en sexologie et est présentement candidate au doctorat en sexologie à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Elle travaille comme assistante de recherche sur des projets en lien avec la famille dans le contexte de la non-monogamie consensuelle depuis plus de deux ans.


 

© 2015 Partenariat de Recherche Familles en Mouvance.
Haut
Suivez-nous :