Le « nouveau contrat familial »

La programmation de la phase actuelle de fonctionnement (2008-2012) demeure centrée sur l’étude des réalités familiales (et non sur les problèmes qui leur sont associés). Tout comme la phase précédente, elle ne vise plus tant à décrire les changements familiaux qu’à s’interroger sur la situation qui en découle que nous désignons ici comme «le nouveau contrat familial». Telle qu’entendue ici, la notion de «contrat familial» réfère à l’état des relations entre les acteurs du champ familial : les familles elles-mêmes (parents, enfants, autres proches), mais aussi les instances gouvernementales, communautaires et privées qui influencent la manière dont s’accomplissent les fonctions économiques, symboliques et sociales de l’institution familiale.

Après des décennies de changement accéléré des modes de vie et des mentalités, les termes du contrat familial se sont profondément transformés. Si la famille est d’abord associée au registre de la vie privée et de l’affectif, une part croissante de ses fonctions sont partagées ou assumées par d’autres institutions entre autres le réseau éducatif, les services socio-sanitaires, le marché du travail. Les principes démocratiques d’égalité, de liberté et de respect du pluralisme des valeurs et des modes de vie guident maintenant toutes les actions législatives et politiques dans le champ familial. Ces changements supposent une renégociation des positions respectives de chacun des acteurs sociaux concernés. Chacun peut (et doit) négocier presque chaque aspect de sa vie privée avec ceux qui la partagent, en renouvelant l’esprit et la lettre des transactions au sein des familles et des lignées. Le sens et la portée des liens de filiation sont remis en question par les nouvelles législations sur l’union civile, le mariage et les procréations assistées. Les solidarités familiales sont fragilisées quoique toujours importantes et les formes publiques de protection sociale se transforment. Quant aux solidarités associatives et communautaires, elles subissent de nombreuses contraintes.

C’est donc autour de cette problématique du «nouveau contrat familial» que s’articule la programmation de recherche en cours. Elle se compose de trois (3) axes de recherche et d’un chantier de recherche en émergence :

Axe 1 : La complexe articulation des réalités familiales et sociales : choisir, concilier, négocier

Cet axe de recherche vise à éclairer la manière dont les individus concilient leurs diverses aspirations, obligations et responsabilités, en tenant compte de la diversité des configurations familiales et des styles de vie. Les projets s’intéressent plus particulièrement aux questions reliées à la fécondité et au désir d’enfant, au rôle décisif du travail et du revenu dans les négociations conjugales et à la situation spécifique des familles immigrantes.

Membres du comité de l’axe 1 :

Le comité d’axe a pour mandat d’élaborer annuellement une programmation d’activités de recherche, de diffusion et de transfert liée aux travaux de l’axe.

  • Hélène Belleau, INRS UCS, sociologie
  • Nathalie D’Amours, Regroupement inter-organismes pour une politique familiale au Québec (RIOPFQ)
  • Lorraine Desjardins, Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec (FAFMRQ)
  • Benoît Laplante, INRS UCS, démographie
  • Pierre-Olivier Ménard, ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles
  • Philippe Pacaut, ministère de la Famille et des Aînés
  • Alain Roy, Université de Montréal, droit

Publications des chercheurs de l’équipe et de certains de leurs collaborateurs

Quelques publications des chercheurs de l’équipe et de certains de leurs collaborateurs depuis 2004 en lien avec l’axe 1 de la programmation (Consulter le document en PDF).

Projets de recherche inscrits dans l’axe 1 :

Pour voir l’ensemble des projets de recherche en cours, en diffusion ou terminés récemment, inscrits dans l’axe 1 : cliquez ici!

Axe 2 : Solidarité, protection et participation sociales

Dans cet axe de recherche, les formes privées du soutien, de l’échange et du don, les interventions publiques et communautaires et les politiques publiques sont examinées en regard des exigences croissantes d’autonomie individuelle et des risques élevés de dépendance et de précarité. La majorité des projets s’intéressent à l’une ou à l’autre catégorie de la population (personnes âgées, jeunes immigrés, associations …). Considérée sous un angle transversal, la programmation de cet axe permettra de mieux cerner les réaménagements du lien familial et du lien social dans l’ensemble de la société d’aujourd’hui.

Membres du comité de l’axe 2 :

Le comité d’axe a pour mandat d’élaborer annuellement une programmation d’activités de recherche, de diffusion et de transfert liée aux travaux de l’axe.

  • Lyne Chayer, CSSS BCSL (CAU)
  • Renée B.-Dandurand, INRS UCS, anthropologie
  • Marianne Kempeneers, Université de Montréal, sociologie
  • Solène Lardoux, Université de Montréal, démographie
  • Sylvie Lévesque, Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec
  • Philippe Pacaut, Ministère de la Famille et des Aînés
  • Myriam Simard, INRS UCS, sociologie
  • Nathalie St-Amour, UQO, travail social et sciences sociales
  • Simon Yana, ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles

Publications des chercheurs de l’équipe et de certains de leurs collaborateurs

Quelques publications des chercheurs de l’équipe et de certains de leurs collaborateurs depuis 2004 en lien avec l’axe 2 de la programmation (Consulter le document en PDF).

Projets de recherche inscrits dans l’axe 2 :

Pour voir l’ensemble des projets de recherche en cours, en diffusion ou terminés récemment, inscrits dans l’axe 2 : cliquez ici!

Axe 3 : Les normes, valeurs et savoirs associés à la famille

Cet axe interroge les normes et valeurs véhiculées au sein des familles et dans les interventions auprès d’elles, les conceptions et connaissances qui sous-tendent les politiques publiques, l’action communautaire et les revendications sociales. Il vise à mettre au jour le sens donné aux situations par les différents acteurs du champ familial. Les projets cernent les enjeux intimes et sociétaux que soulèvent, par exemple, la prise en charge des enfants vulnérables, la procréation, les partages de biens entre conjoints, les pratiques culinaires ou de nominations. Plusieurs projets misent sur une approche qualitative permettant une exploration en profondeur des points de vue étudiés. Deux projets proposent un éclairage essentiel sur le dynamisme de la recherche québécoise sur la famille (bilan basé sur la banque de données Famili@).

Membres du comité de l’axe 3 :

Le comité d’axe a pour mandat d’élaborer annuellement une programmation d’activités de recherche, de diffusion et de transfert liée aux travaux de l’axe.

  • Paul Bégin, Confédération des organismes familiaux du Québec
  • Hélène Belleau, INRS UCS, sociologie
  • Louisane Côté, Fédération québécoise des organismes communautaires Famille
  • Nathalie D’Amours, Regroupement inter-organismes pour une politique familiale au Québec
  • Carmen Lavallée, Université de Sherbrooke, droit
  • Denise Lemieux, INRS UCS, sociologie
  • Françoise-Romaine Ouellette, INRS UCS, anthropologie
  • Philippe Pacaut, Ministère de la Famille et des Aînés
  • Simon Yana, ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles

Publications des chercheurs de l’équipe et de certains de leurs collaborateurs

Quelques publications des chercheurs de l’équipe et de certains de leurs collaborateurs depuis 2004 en lien avec l’axe 3 de la programmation (Consulter le document en PDF).

Projets de recherche inscrits dans l’axe 3 :

Pour voir l’ensemble des projets de recherche en cours, en diffusion ou terminés récemment, inscrits dans l’axe 3 : cliquez ici!

Un chantier de recherche en émergence : Les formes actuelles de la transmission et des solidarités

Au cours de la précédente phase de fonctionnement (2004-2008), notre partenariat a mis en œuvre deux chantiers de recherche sur des thèmes prioritaires : la transmission et les solidarités familiales.

Le chantier sur les solidarités familiales visait à produire un«état de la question» concernant les formes de l’échange, du soutien et de la participation sociale dans des familles québécoises et de mettre à jour les interprétations des enjeux et des conditions actuelles des solidarités familiales. Celui sur la transmission cherchait à identifier et à analyser les modalités actuelles de la transmission au sein des familles québécoises, en tenant compte de la coexistence de plusieurs générations, de l’instabilité conjugale et des recompositions familiales, de la transformation des seuils d’entrée dans l’âge adulte et du vieillissement de la population. La thématique de la transmission s’intéresse tant au capital économique qu’au capital social et symbolique.

Pour la présente programmation, le partenariat a choisi de combiner les deux thématiques afin de mieux mettre en lumière certains enjeux relevant de leur articulation. Trois (3) angles d’approche sont suggérés :

  1. L’impact du droit et de la fiscalité sur la constitution, le partage et la transmission des patrimoines selon que les conjoints sont mariés ou en union de fait et /ou en familles recomposées;
  2. L’impact de la corésidence (ou non) des parents et de leurs enfants sur les pratiques de solidarité et de transmission familiale;
  3. Réflexion sur les liens à faire entre «culture» et «famille» et sur l’impact possible de logiques culturelles différentes sur les pratiques de transmission au sein des familles québécoises.

Publications des chercheurs de l’équipe et de certains de leurs collaborateurs

Quelques publications des chercheurs de l’équipe et de certains de leurs collaborateurs en lien avec le chantier de recherche de la programmation (Consulter le document en PDF).

Projet inscrit dans ce chantier cliquez ici!

Le partenariat entend poursuivre les orientations de la phase antérieure tout en intensifiant ses efforts autour notamment du désir d’enfant, de la conjugalité, du droit et des familles d’origines culturelles diverses.

Pour voir l’ensemble des projets en cours, en diffusion ou terminés récemment, de la phase V de programmation : cliquez ici!

Quelques publications des chercheurs de l’équipe et de certains de leurs collaborateurs depuis 2004 en lien avec la programmation (Consulter le document en PDF).

À cette programmation de recherche, s’ajoute la banque informatisée de données Famili@. Mise à jour annuellement, Famili@ recense la recherche sur la famille au Québec.

Banque de données Famili@
la recherche québécoise
sur la famille en plus
de 11 000 fiches