Membres étudiant∙e∙s

Flavy Barette

IMG_0110

maîtrise, Travail social, Université du Québec en Outaouais
Projet : L’expérience des enfants de femmes porteuses au regard du projet de gestation pour autrui de leur mère
Superviseure : Isabel Côté

Champs d’intérêt : La recherche centrée sur l’enfant, Bien-être, santé mentale et stratégies d’adaptation des enfants, Pratiques familiales émergentes

La gestation pour autrui (GPA) réfère à l’acte de porter un enfant pour le compte d’autrui. La dynamique d’une grossesse pour autrui reste un sujet complexe et controversé, tant au Québec que partout sur la scène internationale. Il existe de nombreuses considérations éthiques auxquelles il n’existe que peu de réponse. Une de ces considérations concerne l’expérience des familles des femmes porteuses, plus spécifiquement l’impact que la grossesse pour autrui pourrait avoir sur leur bien-être. Si le discours ambiant et les recherches ont surtout porté jusqu’à maintenant sur l’expérience de ces dernières ainsi que sur le vécu des parents d’intention, la parole des enfants est peu, voire jamais entendue. Il est pourtant essentiel de s’attarder à l’expérience de tous les acteurs concernés par la GPA, notamment les enfants des femmes porteuses. Ce projet de mémoire a donc pour objectif de mieux comprendre l’expérience subjective des enfants de femmes porteuses en ce qui a trait au processus de gestation pour autrui dans lequel leur mère s’est engagée. En s’intéressant à leur point de vue, ce mémoire contribuera également au développement de pratiques liées à la GPA qui respectent l’intérêt et les droits de tous les acteurs concernées.

Pour la joindre : barf11@uqo.ca

 

Béchu, Marie-Lou

doctorat, sociologie, Université de Montréal
Projet : «Mon projet de recherche doctoral a pour thème les rapports sociaux de sexe et les inégalités de genre potentiellement induites par la pandémie de COVID-19. Il vise à mettre en lumière les rapports distincts que les hommes et les femmes entretiennent au travail et à la santé en contexte de pandémie ainsi que les avenues de rééquilibrage potentiel.»
Superviseure : Marianne Kempeneers

Champs d’intérêts : Inégalités économiques dans le couple (principalement avec enfants); gestion de l’argent dans le couple; rôles socialement genrés; politiques familiales; préparation à la retraite

Titulaire d’une maîtrise en santé publique et infirmière de formation, Marie-Lou Béchu est aussi membre de la communauté de pratique santé des femmes, pauvreté et discriminations de la Table des groupes de femmes de Montréal.
Pour la joindre : marie.bechu@umontreal.ca

Benoît, Prisca

Photo.ARB

doctorat, Centre Urbanisation Culture Société, INRS
Projet : Retraite dorée ou dans la pauvreté : les écarts de richesse entre les pères et les mères du Québec expliqués par les modes de gestion des épargnants
Superviseure : Maude Pugliese

Description du projet : Alors que le vieillissement de la population s’accélère et que les fonds de pension des employeurs sont de plus en plus rares, comprendre les mécanismes d’épargne à l’échelle individuelle et les sources des écarts de genre pour la planification de la retraite devient primordial. À l’aide de méthodes quantitatives et qualitatives, mon projet vise à décrire les modes de gestion de l’épargne ainsi qu’à cerner les rôles et l’impact du genre sur les modes de gestion de l’épargne chez la famille en couple de sexe différent du Québec. Une attention particulière sera portée à la signification de l’argent de l’épargne, au partage du travail domestique ainsi qu’à l’influence de différentes politiques sociales et fiscales sur la gestion de l’épargne.
Pour la joindre : prisca.benoit@inrs.ca

Biron-Boileau, Camille

maîtrise, Centre Urbanisation Culture Société, INRS
Projet : Familles et héritages: motivations et significations des transmissions par voie testamentaire au Québec
Superviseure : Maude Pugliese

Champs d’intérêts : Relations intergénérationnelles, transmissions patrimoniales, pratiques testamentaires, solidarités familiales, inégalités de genre, conjugalité

Camille Biron-Boileau collabore aussi à un projet de recherche sur les pratiques testamentaires chez les couples québécois dirigé par Maude Pugliese et Hélène Belleau
Pour la joindre : camille.biron-boileau@inrs.ca

Chaumont-Goneau, Mireille

maîtrise, Centre Urbanisation Culture Société, INRS

Projet : Inégalités économiques selon le genre à l’approche de la retraite pour les parents d’enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme
Superviseure : Maude Pugliese

Champs d’intérêts : Inégalités économiques dans le couple (principalement avec enfants); gestion de l’argent dans le couple; rôles socialement genrés; politiques familiales; préparation à la retraite

Mireille collabore aussi à divers projets sur les inégalités économiques selon le genre avec la professeure Maude Pugliese.
Pour la joindre : mireille.chaumont-g@inrs.ca

Dauphinais,Chloé

Portrait CD

doctorat, Sociologie, Université du Québec à Montréal
Projet : Les normes conjugales par leur envers: récits de femmes célibataires. Explorer les expériences et attitudes de femmes célibataires concernant l’intimité en lien avec leurs représentations de l’amour et de la conjugalité.
Superviseure : Chiara Piazzesi

Son mémoire, dans le cadre d’une maîtrise en sociologie (2018), portait sur la mise en couple chez les sexagénaires. «Dans le cadre de mon doctorat, je m’intéresserai à la sphère de l’intimité en poursuivant mes questionnements sur les représentations et les normes conjugales, en portant cette fois mon regard sur les expériences de femmes célibataires, et ce, à différents âges de la vie.»
Pour la joindre : dauphinais.chloe@courrier.uqam.ca

Gauthier-Mongeon, Julien

Julien-Mongeon-Gauthier-petite-couleurdoctorat, INRS – Centre Urbanisation Culture Société
Projet : Liens et dynamiques integénérationnels en famille recomposée dans le cadre d’une étude exploratoire donnant la parole à des beaux-grands-parents québécois
Superviseure : Laurence Charton

Champs d’intérêts : Recomposition familiales; solidarités intergénérationnelles; rôles familiaux; trajectoire de recompositions

Pour le joindre : Julien.GauthierMongeon@inrs.ca

Ramirez Hernandez, Elisa Beatriz

Photo_Anna Goudet

maîtrise, Centre Urbanisation Culture Société, INRS
Projet : Être immigrante et devenir mère en temps de pandémie : conditions et défis en contexte québécois.
Superviseure : Laurence Charton

Champs d’intérêts : Périnatalité et transition à la parentalité, liens familiaux et migration, famille transnationale, l’impact des crises sanitaire sur les liens familiaux, approches intersectionnelles des enjeux familiaux, parcours familiaux et parcours migratoires, liens familiaux et environnements numériques

Pour la joindre : elisa.ramirez-hernandez@inrs.ca

Klein, Noé

noe_klein

doctorat, Sociologie, Université du Québec à Montréal
Projet : Les relations intimes au Québec : étude longitudinale sur la conciliation des conceptions de l’intimité dans des relations sentimentalo-sexuelles naissantes
Superviseure : Chiara Piazzesi

Champs d’intérêts : Conjugalité ; relations intimes ; sexualité ; dynamiques interpersonnelles

Noé Klein collabore aussi à une recherche sur la gestion et le traitement du linge chez les couples cohabitants au Québec avec Chiara Piazzesi et Hélène Belleau.

Pour le joindre : klein.noe@courrier.uqam.ca

Saulnier, Geneviève

doctorat, Travail social et sciences infirmière, Université du Québec en Outaouais
Projet : Les familles immigrantes vivant avec un enfant en situation de handicap
Superviseure : Christine Gervais

Champs d’intérêts : Familles immigrantes; Familles vivant avec un enfant en situation de handicap; Accès aux services pour les familles ayant un enfant présentant une déficience intellectuelle, une déficience physique ou un trouble du spectre de l’autisme

Son projet de thèse se situe au carrefour de trois champs: la famille, l’immigration et le handicap, et s’intéresse à l’expérience des familles d’immigration récente vivant avec un enfant en situation de handicap. Or, l’immigration, tout comme la naissance d’un enfant présentant un handicap, sont des expériences charnières dans la vie des familles. Touchées par la double réalité « immigration-handicap de l’enfant », les familles font face à de nombreux défis. Cependant, loin d’être des actrices passives, les familles mettent également en œuvre de multiples stratégies pour composer avec ceux-ci. La recherche vise à mieux comprendre cette expérience singulière en mettant en lumière les facteurs qui la façonnent et les stratégies mobilisées à travers elle.

Pour la joindre : genevieve.saulnier@uqo.ca

Moreau, Kadyjah

Marie-Christine Pitre - photo

maîtrise, Sociologie, Université de Montréal
Projet : Comment la démarche féministes des femmes haïtiennes se transmet-elle?
Superviseure : Marianne Kempeneers

Champs d’intérêts : Inégalités de genre, conjugalité, socialisation, immigration, relations conjugales, rapports de genre

Mon projet de mémoire tente de comprendre la manière avec laquelle les femmes haïtiennes s’inscrivent dans une démarche féministe à l’intérieur de la sphère familiale. Ma démarche s’inscrit dans une volonté de prendre en compte l’hétérogénéité de l’expérience féministe et de privilégier la parole des femmes afin d’exposer leur condition. J,ai pour objectifs de mettre en lumière la question féminine haïtienne dans des regroupements en diaspora, de mettre de l’avant la structure familiale propre à la communauté haïtienne et de faire un portrait de la réalité actuelle. En d’autres mots, je m’intéresse aux rapports entre les hommes et les femmes, aux contextes migratoires et aux revendications féminines dans la sphère familiale.

Pour la joindre : kadyjah.moreau@umontreal.ca

Rivest-Beauregard, Alexandra

Photo.ARB

maîtrise, Faculté de droit, Université de Sherbrooke
Projet : L’autorité parentale en droit québécois : quelle place pour la volonté de ses titulaires ?
Superviseure : Carmen Lavallée

Champs d’intérêt : Relations parent-enfant; autorité parentale; droit de la famille; droit de la jeunesse; droits de l’enfant.
Ses travaux de recherche portent plus particulièrement sur l’autorité parentale en droit québécois et sur l’évolution de place de la volonté individuelle dans les relations parent-enfant.

Pour la joindre : alexandra.rivest-beauregard@usherbrooke.ca

Chayane, Sara

Marie-Christine Pitre - photo

doctorat, Sociologie, Université de Montréal
Projet : Immigration et divorce au Québec: le cas des familles maghrébines
Superviseure : Marianne Kempeneers

Champs d’intérêts : Sociologie du conjugal, divorce, rapports de genre, familles et immigration, identité, familles maghrébines du Québec

Le Québec, province d’immigration par excellence et destination euphorique des maghrébins, accueille depuis quelques décennies un nombre important de familles venues de l’Afrique du nord. Dans leur imaginaire collectif, ces familles immigrantes aspirent à un avenir prometteur. Cependant, une fois au pays de l’érable, plusieurs obstacles se manifestent : difficulté d’intégration, déqualification professionnelle, chômage, conditions météorologiques difficiles, méconnaissance linguistiques pour certains, perte des repères socioreligieux, nouveaux rapports de genre, schéma patriarcal remis en question. S’ensuivent des problèmes conjugaux, des dislocations familiales et des divorces. Mon projet consiste à mener une étude ethnographique auprès de ces familles maghrébines afin d’analyser les facteurs socioculturels liés au pays d’origine et leur confrontation à ceux du pays d’accueil pour comprendre dans quelles mesures ils peuvent participer à l’éclatement de la sphère familiale.

Pour la joindre : sara.chayane@umontreal.ca

Doucet, Sophie

Photo.ARB

doctorat, Sciences de la famille, Université du Québec en Outaouais
Projet : Famille choisie et BDSM: significations, importance et besoins
Superviseure : Isabel Côté

Champs d’intérêt : familles choisies, diversité familiale, reconnaissance (ou non-reconnaissance) sociale et politique des différentes configurations familiales, populations marginalisées

Mon projet de thèse s’intéresse à l’évolution du concept de famille choisie, plus précisément sa définition
et son application actuelle. Il s’agira de rendre compte de l’appropriation du concept de famille choisie par la communauté BDSM (bondage, domination/discipline, sadisme/soumission et masochisme). Ma thèse cherche alors à analyser les relations familiales des membres de la communauté BDSM par rapport à leur famille d’origine et à leur famille choisie. Il s’agit donc de se pencher sur les relations familiales des personnes qui remettent en question les normes sexuelles sociétales et d’explorer les significations et pratiques contemporaines de la famille. Ce projet vise à : 1) explorer les motivations qui sous-tendent la construction de familles choisies chez les membres de la communauté BDSM; 2) analyser les relations qu’entretiennent les membres de la communauté BDSM avec leur famille d’origine et, potentiellement, leur famille choisie, ainsi que la négociation entre ces deux formes familiales; et 3) examiner l’impact de l’(in)compréhension et de la stigmatisation des pratiques BDSM sur la formation d’une famille choisie.

Pour la joindre : dous21@uqo.ca

Williams-Plouffe, Marie-Christine

IMG_0110

maîtrise, Travail social, Université du Québec en Outaouais
Projet : Raconte-moi ta famille : comment les enfants de pères gais, nés par GPA, conceptualisent les liens familiaux et racontent leur récit de conception.
Superviseure : Isabel Côté

Champs d’intérêt : La diversité familiale, plus spécifiquement les familles appartenant aux communauté LGBTQ+.

Marie-Christine Williams-Plouffe travaille également sur le projet RÉCITS : Intégration des enjeux identitaires liés à sa conception par don de gamètes : récits d’adolescents de familles hétéroparentales, lesboparentales et soloparentales ainsi que sur l’étude longitudinale RÉACTIONS sur l’expérience familiale des jeunes d’âge scolaire en lien avec la pandémie de COVID-19.
Pour la joindre : plom26@uqo.ca

Pena Ruiz, Diana

IMG_0110

doctorat, Études des populations, centre UCS de l’INRS
Projet : Inégalités patrimoniales de genre au sein des couples immigrants d’origine colombienne
Superviseure : Maude Pugliese

Champs d’intérêt : Migrations internationales, relations conjugales, rapports de genre, finances personnelles, inégalités socio-économiques.

Mon projet de thèse vise à analyser les comportements financiers des migrants (hommes et femmes) colombiens résidant dans la région métropolitaine de Montréal. Malgré son importance dans le processus d’intégration économique des immigrants, le domaine financier est actuellement insuffisamment étudié, en particulier en ce qui concerne notre population cible. En lien avec les limites des connaissances actuelles, mes principaux objectifs sont : 1) identifier et caractériser, d’une part, les différentes « logiques d’accumulation de patrimoine » et, d’autre part, les diverses « stratégies transnationales de patrimonialisation » déployées par les migrants colombiens au cours de leurs trajectoires migratoires; 2) dégager certaines tendances de la géographie transnationale des actifs possédés par les migrants colombiens (son acquisition et sa gestion); 3) étudier la reconfiguration des rapports de genre au sein des couples visant à éclaircir son lien avec les dynamiques conjugales qu’impose une « économie domestique multi-située »; 4) comprendre les effets de la migration internationale dans la (re)production des inégalités patrimoniales de genre au sein des couples colombiens.

Pour la joindre : diana.penaruiz@inrs.ca

Diallo, Mamadou

IMG_0110

doctorat, Études des populations (Concentration Famille), Centre UCS de l’INRS
Projet : Les inégalités patrimoniales de genre au Mali.
Superviseure : Maude Pugliese

Champs d’intérêt : Transfert de fonds chez les personnes migrantes, scolarisation, épargne et endettement, inégalités économiques, solidarités familiales.

Le patrimoine est considéré comme une dimension importante du bien-être économique et social. C’est une source de sécurité et de résilience contre les pertes d’emploi et autres menaces au bien-être. Ces dernières décennies ont été marquées par une augmentation importante des inégalités patrimoniales, notamment entre les hommes et les femmes. En Afrique de l’Ouest, on sait peu de choses sur les inégalités patrimoniales de genre. Ainsi, dans le cadre de ma thèse, j’analyse les inégalités patrimoniales de genre au Mali, un des pays les plus pauvres qui traverse une crise politique depuis 2012. Trois questions principales animent ma recherche : 1) Quelle est l’ampleur des inégalités patrimoniales de genre au Mali? 2) Comment la polygamie y influence-t-elle les inégalités patrimoniales de genre? 3) Comment la modernité, l’accès aux services sociaux de base et l’attachement aux normes sociales influencent les inégalités patrimoniales de genre ?

Pour la joindre : mamadou.diallo@inrs.ca

Cousineau, Amélie

IMG_0110

doctorat, Études des populations (Concentration Famille), Centre UCS de l’INRS
Projet : Analyse des corps et de la sexualité des personnages féminins représentés dans les téléséries
Superviseure : Laurence Charton

Champs d’intérêt : Relations conjugales, violences genrées, violences sexuelles, sexualité des femmes en couple et/ou célibataire, normes sexuelles et de genre, rapport de genres, théories queers, féminismes, etc.

Au Québec, la dernière décennie a été marquée par de nombreux mouvements de contestation des violences sexuelles contre les femmes (ex. #AgressionsNonDénoncées, #MoiAussi, #DitSonNom), qui ont abordé plus largement les questions liées au corps, à la sexualité et aux rapports de genre. Dans ce contexte, on peut se demander quels rapports les femmes entretiennent-elles avec leur corps et à leur sexualité aujourd’hui ? Ainsi, la thèse a pour objectif d’interroger les corps et la sexualité des personnages féminins représentés dans les téléséries, pour mieux comprendre comment se définissent aujourd’hui, dans la société québécoise, les relations de pouvoir entre les genres. Sachant que les façons de concevoir les corps et la sexualité sont toujours propres à une société historiquement et culturellement située, la recherche est restreinte au Québec, pour savoir ce que les séries québécoises disent de leur propre société.

Pour la joindre : amelie.cousineau@inrs.ca

François, Anaëlle

IMG_0110

maîtrise, Démographie, Université de Montréal
Projet : Titre à venir.
Superviseure : Solène Lardoux

Champs d’intérêt : Fécondité ; Formation de la famille ; Transition à la vie adulte ; Conciliation famille-travail et politiques publiques ; Inégalités hommes-femmes

Mon projet vise à mieux comprendre le rôle des marqueurs des parcours de vie, en lien avec le milieu social, sur l’incertitude des désirs et intentions en matière de fécondité des jeunes Québécoises et Québécois commençant leur transition à la vie adulte. Ma recherche évaluera la dissemblance des désirs et intentions de fécondité des jeunes hommes et des jeunes femmes d’une même génération grâce à l’analyse des données de l’ELDEQ qui nous permettront de voir dans quelle mesure les jeunes entamant le processus d’entrée dans l’âge adulte sont confrontés à une multitude de situations propres à leur âge qui influencent le degré d’incertitude face à l’entrée en parentalité. Parmi celles-ci, nous accorderons une attention particulière aux aspects de capital social passés et actuels des jeunes. Sachant que la question des intentions de fécondité a finalement été peu travaillée dans le contexte québécois au cours des dernières années, cette mise à jour ouvre un champ de possibilité pour visualiser les projets voulus et entrepris par ces jeunes pour leur avenir et les difficultés perçues pouvant reporter l’entrée en parentalité.

Pour la joindre : anaelle.francois@umontreal.ca

Dusseau, Félix

IMG_0110

doctorat, Sociologie, Université du Québec à Montréal
Projet : Évolution de la notion de conjugalité par le prisme du pluripartenariat
Superviseure : Chiara Piazzesi

Champs d’intérêt : Pluripartenariat ; Non monogamies ; Identité ; Relationnalité ; Amitié ; Conjugalité ; Intimité ; Sexualité

Si l’amour partenariat s’est développé tout au long du XXe siècle et est aujourd’hui le modèle dominant, l’amour romantique n’est pas pour autant délaissé, notamment avec l’importance donnée à l’exclusivité sexuelle et amoureuse dans le projet conjugal. C’est dans ce contexte que des formes alternatives à ce modèle ont progressivement gagné en visibilité durant les dernières décennies. Parmi ces dernières, les modes relationnels incluant une pluralité théorique de partenaires sont ceux qui m’intéressent le plus. Ces pratiques plurielles semblent se diviser entre celles ayant trait aux pluralités amoureuses telles que le polyamour et celles concernant les pluralités sexuelles à l’instar du libertinage. Dès lors, comment, alors que la dyade monogame exclusive reste un des principaux idéaux de la normativité amoureuse moderne, se construit discursivement et dans les pratiques la conjugalité actuelle dans une situation de pluripartenariat consensuel ? Ces relations plurielles se distinguent-elles, s’intègrent-elles ou au contraire se détachent-elles radicalement de l’expérience intime moderne et de sa normativité ?

Pour le joindre : dusseau.felix@courrier.uqam.ca

Maclure, Laurence

IMG_0110

maîtrise, Études des populations, Centre UCS de l’INRS
Projet : Mon projet de recherche s’intéresse à la relation entre l’endettement et les solidarités familiales. J’explore l’endettement selon les structures familiales et les caractéristiques sociodémographiques de la population québécoise. Je travaille aussi au sein d’une équipe de recherche qui s’intéresse à l’endettement au Québec. J’y contribue en explorant les sentiments d’obligations familiales et la disponibilité perçue du soutien (comme don et/ou dette) dans la population du Québec.
Superviseure : Maude Pugliese

Champs d’intérêt : Solidarités familiales, soutient financier, difficulté économique, endettement, précarité

Pour la joindre : laurence.maclure@inrs.ca

Chercheur.e.s postdoctorales

 

Zeghiche, Sabrina

postdoctorat, Université du Québec en Outaouais
Projet : Dérives en clinique de fertilité : réactions et transitions des personnes issues d’un don de sperme substitué ou surutilisé
Superviseure : Isabel Côté

Champs d’intérêt : Les enjeux reproductifs : infertilité, procréation par autrui, décès et deuil périnatal

Le projet postdoctoral de Sabrina vise à recueillir la parole des personnes issues d’un don de sperme et concernées par deux cas de dérives : la surutilisation d’un même donneur pour la conception de nombreux enfants issus d’unités familiales différentes et la substitution de donneur au moment de la conception. En s’appuyant sur l’approche du parcours de vie, il s’agira d’examiner l’événement que constitue la découverte de la substitution ou de la surutilisation du don de sperme et la nature de la transition que cet événement engendre dans les trajectoires de vie des personnes.

Sa thèse de doctorat s’intéressait à la (non) reconnaissance sociale du décès/deuil périnatal.

Sabrina est aussi impliquée dans les projets suivants:

  • Projet RÉCITS : Intégration des enjeux identitaires liés à sa conception par don de gamètes : récits d’adolescents de familles hétéroparentales et lesboparentales
  • Projet INTEMPOREL : Perspectives interdisciplinaires et multisectorielles sur les défis de la mort et du deuil
  • Projet PARCOURS : Paternité, deuil périnatal et soutien de groupes – Obstacles et conditions facilitantes
  • Projet COCON : Continuité du soutien professionnel et social en contexte de COVID-19 – Une étude internationale de l’expérience parentale

Pour la joindre :  sabrina.zeghiche@uqo.ca

Martin, Anaïs G.

postdoctorat, Université du Québec en Outaouais
Projet : L’expérience des donneurs et donneuses de gamètes contacté·e·s par une personne issue de leur don
Superviseure : Isabel Côté

Champs d’intérêt : Procréations assistées avec tiers donneur ; Personnes conçues par don de gamètes ; Parentés euro-américaines contemporaines ; Représentations et savoirs sur le (et à partir du) corps ; Contextes familiaux ; Rapports parent-enfant ; Rôles familiaux

Le projet postdoctoral d’Anaïs porte sur l’expérience des donneurs et donneuses de gamètes qui ont été contacté·e·s par une personne issue de leur don. Il s’agira de documenter la manière dont ces contacts sont établis et dont ils sont vécus et mis en récit par les donneurs et donneuses. L’enquête permettra ainsi de mieux comprendre ce qu’implique l’extension progressive de l’accès aux origines dans la procréation assistée avec tiers donneur. Elle donnera des pistes pour les intervenant·e·s du secteur quant à l’accompagnement des usager·e·s et informera les instances régulatrices en matière de procréation assistée.

Sa thèse de doctorat s’intéressait à l’assistance médicale à la procréation avec tiers donneur (AMPD). Elle se concentrait plus spécifiquement sur le vécu des adultes conçu·e·s grâce à un don de sperme anonyme entre les années 1940 et 1990 en France et en Angleterre.

Pour la joindre :  anais.g.martin@uqo.ca

Suivant ses objectifs de soutenir la relève étudiante en recherche sur les réalités familiales québécoises contemporaines, le partenariat de recherche Familles en mouvance propose depuis 2020 le statut de «membre étudiant∙e».

Avantages pour les membres étudiant∙e∙s

Les membres étudiant·e·s ont l’opportunité de joindre un partenariat de recherche interdisciplinaire reconnu qui associe des chercheurs, des professionnel·le·s et des intervenant·e·s du gouvernement du Québec et du secteur communautaire. Ils et elles ont accès à des activités de formation exclusives au Partenariat (tel que du mentorat spécialisé lors de la Classe de maîtres ainsi que la participation aux comités d’axes et aux conférences pour les membres). Les membres étudiant·e·s obtiennent aussi une inscription prioritaire aux événements sur inscription du Partenariat.

Les membres étudiant·e·s peuvent profiter des possibilités de soutien financier pour la rédaction du mémoire, de la thèse, pour la diffusion de résultats de recherche ou pour l’organisation d’événements académiques et scientifiques à l’INRS. Ils et elles bénéficient d’un accès à un espace de diffusion pour les publications issues de la recherche via le site web du Partenariat, son Bulletin de liaison, ses réseaux sociaux et son colloque étudiant annuel.

Implications du statut de membre étudiant∙e

Il est attendu des membres étudiants qu’ils ou elles contribuent à la consolidation et au rayonnement du Partenariat :

  • En présentant les résultats de ses recherches lors d’une conférence-midi du Partenariat
    ou
    En rédigeant un article présentant leurs résultats de recherche pour le Bulletin de liaison;
  • En participant activement aux activités du Partenariat, notamment en prenant part aux événements scientifiques;
  • En indiquant leur appartenance au partenariat Familles en mouvance dans leur signature institutionnelle, lors de participation à des événements scientifiques et lors d’entrevues média.

Admissibilité

  • Effectuer un projet d’études ou de recherche sous la direction d’un·e chercheur·e membre régulier du partenariat de recherche Familles en mouvance.
  • Mener un projet d’études ou de recherche cohérent avec la programmation de recherche du Partenariat, qui se consacre à l’avancement des connaissances scientifiques et à la mobilisation des connaissances sur les réalités familiales contemporaines au Québec.
  • Étudier au 2e ou 3e cycle dans une université québécoise.

Bourses étudiantes

Le concours de bourses 2023 sera bientôt lancé! Les membres-étudiant.e.s auront jusqu’au vendredi 20 janvier 2023 pour soumettre leur candidature. Pour plus d’information, contacter la coordination du PRFM (Simon Abdela), à l’adresse suivante: simon.abdela@inrs.ca

Formulaire de demande d’adhésion